Pose de cache-culbuteurs "Basty-Bike"

De WikiDneprUral.

par Philippe "Loriot" LABBÉ



QUELQUES CONSEILS POUR LA POSE
DES CACHE-CULBUTEURS ROUMAINS
DE « BASTY-BIKE »


Etoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gif


Ce matériel est fourni sans notice de pose. Compte tenu des questions posées par les amateurs et de la nécessité d’être méticuleux, il m’a paru convenable de commenter les différentes étapes de la pose des ces jolis couvre culbuteurs.


-oOo-



01 jolis couvre culbuteurs.JPG

De jolis couvre-culbuteurs…
Photo Ph. LABBÉ


  • 1 LA FOURNITURE


    • 1-1 OU LES TROUVER


Jolis, oui, c’est le mot qui convient. A eux seuls, ils sont uniques car ils sont entièrement fabriqués à la main par cet artisan roumain. On trouve ici un extrait de ce travail :


http://japanontop.com/view.php?video=xqWH2Ojw0Hs&title=bastybikes+valve+cover+sandcasting+aluminium+casting



01 sortie du moule.jpg

1 - Sortie du moule
Photo B.Bike Art


Ils confèrent assurément un look retro à nos machines, look qui se rapproche de celui des R75. Il semble qu’au départ, ce look n’ait pas été voulu par le concepteur de ces caches ! On peut découvrir également des moules de ces caches sur le blog qui suit :


http://www.bastybikes.blogspot.ro/2012/01/dnepr-ural-valve-cover-mould.html


Ce travail et les autres œuvres de cet artisan entrent dans le domaine de l’art conféré à « LA MOTO ». Que les grincheux ne me disent pas qu’il s’agit ici de publicité car ils n’existent que là et c’est donc malgré tout un « passage obligé » sur lequel on ne peut s’attarder, parce que le « design » est signé. Et c’est « tant mieux ».


On peut se procurer ces couvre-culbuteurs à l’adresse suivante :


http://www.bastybikes.com/?session=4b25e3dcc241f43e0ce4b95efa986d47&subject=rising&action=none&id=0&rkey=


Il suffit de cliquer sur le couvre-culbuteur situé en bas de la page d’accueil du site pour accéder à la page des couvre-culbuteurs. L’imprimé de contact avec Basty-Bike se trouve en bas de la page. Il est conseillé d’utiliser l’Anglais pour le contact.


    • 1-2 COMPOSITION DE LA FOURNITURE


L’ensemble se compose des pièces suivantes, livrées pour les deux cylindres de votre moteur Ural ou Dnepr :

- 4 cache culbuteurs en aluminium coulés en sable (2 choix de finitions possibles : noir ou poli),

- 2 plaques intermédiaires en acier,

- 2 tiges filetées Ø 8X125 zinguées qualité 8-8,

- 2 écrous borgnes zingués et 2 rondelles Ø 8,

- 4 joints prédécoupés en liège reconstitué,

- 2 brides en acier (3 choix de finitions possibles : tranche polie : noire, ou cuivrée, ou chromée).


Notez : Que le prix varie en fonction de la finition demandée.



02 La fourniture.jpg

2 La fourniture…
Photo B.Bike Art


  • 2 QUELQUES POINTS AVANT DE COMMENCER LE TRAVAIL


    • 2-1 LES JOINTS EN LIEGE


Les joints sont prédécoupés grossièrement. Il est donc nécessaire de terminer leur finition par un découpage approprié au ciseau. Il suffit de superposer chaque cache sur un joint et de tracer la découpe au stylo sur le joint. Pour le contour intérieur, laisser une bande d’environ 6 mm de largeur par rapport au contour extérieur, tracer, et découper avec un petit ciseau ou au cutter.


    • 2-2 LES PLAQUES INTERMEDIAIRES


Elles sont en acier bruni (procédé ??? peut-être anodisé !) épaisseur 5 mm.

ATTENTION : ces plaques sont dissymétriques par rapport à l’axe horizontal.

Les parties haute et basse n’ont pas la même largeur. C’est visible à l’œil nu.



03 la plaque intermediaire.jpg

3 La plaque intermédiaire
Photo J.P. ALLAIN


C’est la partie la moins large qui se monte en bas.(paradoxalement... !!!)

Lorsqu’on a posé la tige filetée (voir plus loin le commentaire), on monte cette plaque en provisoire sur la tige.

Pour mon 750 Ural, les deux pions de centrage du couvre-culbuteur ne rentraient pas dans les trous de cette plaque. Il peut donc être nécessaire de reprendre ces trous en les ovalisant. J’’ai exécuté cette ovalisation avec une fine queue-de-rat à l’étau, en essayant à chaque fois le positionnement de la plaque sur le goujon et les pions de centrage.

Il est conseillé d’exécuter cette ovalisation en procédant vers l’extérieur selon l’axe oblique « pions-goujons » (en rouge), pour obtenir un bon positionnement de l’axe horizontal (en jaune).


    • 2-3 LES COUVRE-CULBUTEURS


Bien que leur surface d’appuis soit finie de façon brute, il n’est pas nécessaire de reprendre leur surface et on peut les monter tels quels. On verra plus loin qu’il peut être nécessaire de limer une petite échancrure de 1 mm à la queue-de-rat sur chaque cache, dans la partie centrale jouxtant le goujon de 8X125.


    • 2-4 PRECAUTION D’USAGE


Puisqu’on a déposé les cache-culbuteurs d’origine, on vérifie avec une tige de bois dur (bâton de brochette que vous devez avoir dans un tiroir de l’atelier !) que le passage du retour de l’huile au carter est bien libre. Il arrive parfois que ce passage soit en partie réduit par une striction anormale due à la pose des joints. Cela n’arrive jamais si vous utilisez les joints d’origine du fabricant de votre moteur.


  • 3 L’ORDRE DE POSE


L’ordre de pose suivant doit être respecté pour chaque cylindre :

a) Pose du goujon central de fixation (tige filetée 8X125),

b) Pose d’un Joint de cache culbuteurs d’origine neuf,

c) Pose de la plaque acier intermédiaire préparée comme ci-dessus,

d) Collage des joints liège sur les deux couvre-culbuteurs,

e) Pose des couvre-culbuteurs,

f) Pose de la bride acier,

g) Pose d’une rondelle, de l’écrou borgne et serrage.



04 l ordre de montage.jpg

4 L’ordre de pose apparaît bien sur cette photo !
Photo J.P. ALLAIN


  • 4 LA POSE


    • 4-1 POSE DU GOUJON


Pour ce chapitre on relira très attentivement ce que j’ai déjà rédigé pour cette intervention. Les précautions à prendre y figurent de façon détaillée et c’est important d’en tenir compte. Ces points figurent dans le WIKIMECA** de l’ASSOCIATION DNEPR-URAL DE France* au chapitre « Extraction d’un goujon de culasse cassé » ***


NOTE IMPORTANTE :

Il est vivement conseillé, avant de monter l’ensemble définitivement, de poser le goujon en provisoire. On empile le tout sur celui-ci, y compris la bride de serrage, et on effectue une mesure de la longueur de goujon libre utile restante, permettant de poser l’écrou borgne. Il doit rester environ 7-8 mm avant serrage. Si ce n’est pas parfait, on dépose l’ensemble et on règle le goujon pour obtenir cette cote. On dépose le tout, et on mesure la longueur totale libre par rapport au plan de la culasse. On pose ensuite le goujon de façon définitive en l’implantant à la longueur mesurée précédemment. On applique une goutte de Loctite faible sur le filetage avant implantation définitive.


    • 4-2 POSE DES JOINTS


      • 4-2-1 GENERALITES


La pose de joints (joint de cache d’origine et joints de liège) ne pose pas de difficulté pourvu qu’on se munisse d’une pâte à joint moderne tenant une température opératoire minimum de 200°C. On recommande l’utilisation de 2 de ces produits qu’on peut se procurer dans le commerce :

- Le CURIL T,

- Le CURTYLON.

On pose le produit sur les surfaces en répartition uniforme. Un petit cordon d’1 mm est suffisant. On étale comme on peut le produit et on attend ¼ d’heure à 20 minutes avant de poser les joints et de presser. Ces produits ont l’avantage de permettre de récupérer les joints sans arrachage au démontage, en autorisant leur réutilisation si c’est possible. Je dois dire à ce sujet qu’en 23000 km et après 4 réglages de culbuteurs, je n’ai pas changé de joints de cache, ni enregistré de fuites de lubrifiant à cet endroit. J’utilise indifféremment l’un ou l’autre de ces produits.

On peut les trouver ici par exemple :

http://www.louis.de/index.php?topic=artnr_gr&artnr_gr=10004027&lang=en

ou bien là :

http://www.armaghan.fr/index.php?item=pate-a-joint-curtylon--250g&action=article&group_id=58&aid=4572&lang=FR


Des pâtes à joint modernes
05 1curtylon.jpg
05 2curilT.jpg
Le Curtylon
Photo droits réservés
Le Curil T
Photo droits réservés


      • 4-2-2 A QUEL ENDROIT APPLIQUER LE PRODUIT


Il n’est pas nécessaire d’appliquer le produit sur toutes les faces, car le joint liège est très efficace. On appliquera donc la pâte à joint seulement ici :

a) Entre culasse et joint de cache d’origine,

b) Entre joint de cache d’origine et plaque intermédiaire,

c) Entre joint de couvre-culbuteur et couvre-culbuteur lui même.


      • 4-2-3 POSE DES JOINTS DE CACHE


Je conseille de ne pas enduire la face des joints de liège en contact avec la plaque intermédiaire. Par contre, en vue de ne pas rencontrer de problèmes lors de la pose définitive de l’ensemble il convient de positionner préventivement les joints sur les cache-culbuteurs la veille de l’intervention de pose définitive. Ainsi, ils tiendront tout seul sur le cache, et cela vous facilitera grandement le travail.


  • 5 LE POINT QUI ACHOPPE


On peut poser cet ensemble sur les culasses tel que livré. Il convient toutefois de faire les remarques qui suivent :


    • 5-1 ENTRETOISES


Il faut savoir que le réglage des culbuteurs est possible lorsque la plaque intermédiaire est en place. La dépose de cette plaque pour intervention occasionne bien sur la dépose du joint de cache d’origine et la nécessité de renduire de pâte à joint le joint de cache d’origine à la repose.

Afin d’éviter ce point, inutile pour un réglage de culbuterie, il a donc paru judicieux à quelques uns d’entre nous de fixer cette plaque définitivement en la maintenant avec un dispositif approprié. Comme il n’y a pas la place de monter un écrou normal M8 directement en contact avec la plaque intermédiaire, l’idée de monter un tube fin sur le goujon s’est vite imposée.

Par la suite, l’usinage de deux petites pièces toutes simples pouvant assurer la fonction de fixation de la plaque intermédiaire a montré son utilité indéniable.



06 deux petites entretoises.JPG

6 Deux petites entretoises taraudées …
Photo Ph. LABBÉ



07 permettant de maintenir.JPG

7 Permettant de maintenir la plaque intermédiaire.
Photo Ph. LABBÉ


J’ai usiné ces petites pièces de longueur totale 45 mm dans de la barre à écrous de 13 sur plats, qualité 6-8. J’ai protégé avec du Framéto. En voici le dessin :



08 dessin des entretoises.jpg

8 Dessin des entretoises taraudées longueur totale 45 mm
Desssin Ph. LABBÉ


    • 5-2 UNE SOLUTION INTERMEDIAIRE


A la place de l’entretoise usinée précédente, cette solution consiste à insérer sur le goujon un tube de cuivre de section 8X10 mm longueur 39,5 mm, dont les faces sont dressées au tour. Ceci afin de maintenir la plaque intermédiaire. On serre cette simple entretoise avec un écrou usuel de 8x125 vissé directement sur le goujon.

NOTA : Il est absolument déconseillé de placer l’écrou directement sur la plaque intermédiaire.


    • 5-3 COUVERCLES DE CACHE-CULBUTEURS


En vue de laisser la culbuterie « s’ébattre » librement sous les couvercles, BASTY a prévu que la pose des deux couvercles en aluminium soit tangente au goujon fileté. L’insertion des entretoises filetées permettant de maintenir la plaque intermédiaire en acier aura tendance à déporter ces couvercles vers l’extérieur.

Comme l’espace est vraiment exigu et que les culbuteurs en fonctionnement risquent de toucher les couvercles, il sera nécessaire de faire une petite encoche sur chaque couvercle, au droit du passage de l’entretoise. Avec une queue-de-rat de Ø 10 mm, il est facile de limer au bord du couvercle, après avoir repéré sa position, une encoche dont la profondeur est de 1 à 1,5 mm (voir photo 9 annotée). Cette encoche permet d’absorber le surplus de Ø du goujon (qui passe ainsi de 8 à 10 mm au droit de l’entretoise), et recentre le couvercle à sa place.



09 limer sur 1 mm.jpg

9 Limer sur 1 à 1,5 mm pour absorber la différence de diamètre
Extrait de photo D. Winter


  • 6 MONTAGE DEFINITIF


Hé bien je crois que vous savez déjà tout sur les précautions nécessaires à prendre pour la pose de vos caches-culbuteurs. Il y en a tout de même quelques unes supplémentaires que je vous ai gardées pour la fin !


    • 6-1 POSE DE L’ENTRETOISE TARAUDEE


- Il faut enduire le goujon de graisse Belleville, et remplir la partie lisse de l’entretoise (ou le tube de cuivre !) avec cette graisse. Lors de la pose, essuyer le surplus de graisse qui sortira. Ceci assurera la protection du goujon, et permettra de desserrer facilement cette entretoise.

- Visser l’entretoise directement en contact avec la plaque intermédiaire, et serrer modérément.

- Couple de serrage 0,5 à 0,7 mKg ce couple doit rester modéré de façon à ne pas déformer la partie centrale de la plaque ainsi que le joint d’origine situé entre plaque et culasse.


    • 6-2 POSE DES COUVERCLES :


La pose des couvercles nécessite un peu de circonspection et de savoir ceci :

- La partie la plus extrême (celle qui dépasse le plus par rapport au plan de la plaque intermédiaire) située à l’intérieur de ces couvercles est la partie du rochet (du culbuteur) comportant l’écrou de réglage de jeu. De plus, cette partie est constamment en mouvement alternatif. Si le couvercle est mal positionné, l’écrou risque de bigorner le cache. On risque ainsi de déformer la tige de culbuteur.


10 la partie en mouvement.jpg

10 La partie en mouvement la plus extrême
Extrait de photo J.P. ALLAIN


- Dans le but d’éviter le contact de cette partie avec le cache, il convient au moment du pré-serrage de la bride en acier, de donner une imperceptible rotation au couvercle (voir photo 11), ce qui aura pour effet d’éloigner la partie en mouvement de la paroi du couvercle. C’est une bonne précaution.



11 a la pose faire pivoter.jpg

11 A la pose, faire pivoter imperceptiblement le couvercle pour éloigner un petit peu la paroi du cache par rapport au culbuteur.
Extrait de photo J.P. ALLAIN


    • 6-3 ECROU BORGNE


J’ai remplacé l’écrou livré qui est en acier, par un écrou en bronze. C’est beaucoup plus malléable en cas de problème. Et ça ajoute un peu de cachet au montage !

Après avoir monté la bride, monter la rondelle livrée, puis l’écrou borgne sur le goujon. Serrer d’abord à la main pour déformer la rondelle acier dans le logement de la bride, puis finaliser le serrage à 1,5 mkg. C’est suffisant pour comprimer les joints liège.


  • 7 JOINTS DE RECHANGE


Il est possible de fabriquer des joints soi-même en les découpant dans de la plaque de liège du commerce, car il est bon d’avoir un jeu de ces joints dans vos fontes en voyage. On peut se procurer de la plaque (60x50 cm) de liège entoilé de marque PAYEN pour effectuer la confection de ces rechanges. L’épaisseur nécessaire est de 2,5 ou 3 mm, et la référence produit est HR 5016 (voir photo) pour le 2,5 mm et Ref. HR 5017 pour le 3 mm.



12 liege entoile.jpg

12 Liège entoilé
photo J.P. ALLAIN


On peut le trouver ici par exemple :

http://www.vidalmarine.com/shop.php?clnt=0&id=7068802b144e1f0ca83d178565&fam=00001701910781&ref=1996&tmpl=prod

Ou ici

http://www.planet-moteur.com/fr/kit-pro-pour-joints-5.html


-oOo-


Voilà, votre travail est terminé. Vous pouvez contempler votre œuvre avec satisfaction :


13 et 14 : Un look « retro » d’enfer….
13 un look retro 1.jpg
14 un look retro 2.jpg
Photo J.P. ALLAIN
Photo Alain CHEVALLIER


Etoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gifEtoile.gif


Achevé le 23/01/2013 à Morigny
Philippe LABBÉ Philippe labbe.gif